Nathalie Allaman

Psycho-kinésiologie - IMP

Chemins des Coquilles 130

1630 Bulle

079 715 35 20

nathalie.allaman@gmail.com

© 2017 Nathalie Allaman

PSYCHO-KINESIOLOGIE    (PK)

Abandonner les pensées automatiques pour retrouver un regard lucide sur la réalité.

Se défaire des croyances conditionnées pour faire des choix responsables.

Quitter la lutte, la résistance ou le déni pour accueillir sereinement ses émotions.

Cesser de renier les douleurs physiques pour mieux écouter son corps.

Eveiller la conscience pour passer de la survie à la vie.

Nous avons souvent une vision fragmentée de notre corps et de notre être tout entier.

La PK est une approche qui remet en lien :

  • la tête, là où naissent nos pensées.

  • le cœur, là où se vivent nos émotions.

  • le corps.

 

En utilisant différents outils, dont le test musculaire pour interroger le corps, la PK permet de :

  • identifier les blocages émotionnels et les croyances qui sont souvent à l’origine de nos difficultés physiques et/ou psychiques.

  • accueillir les parties de notre être qui souffrent et prendre soin de l’enfant blessé que nous étions, ceci en restant centré sur nos émotions et nos ressentis.

  • devenir un peu plus auteur de notre vie.

Tête                pensée, esprit, conscience            -->      je pense, je réfléchis, j'analyse

Coeur             émotion, humeur, motivation    -->      je ressens

Corps             action, ressenti physique              -->      je sens, j'agis, je réagis

Le cœur, là où se vivent nos émotions

Les émotions nous renseignent sur notre état intérieur : de quoi avons-nous besoin dans une situation/relation qui nous apparaît difficile et comment satisfaire ce besoin ? Grâce à ces informations essentielles, les émotions nous permettent de survivre, de nous adapter souplement à notre environnement, de trouver notre place et de devenir maître de notre vie.

Notre éducation a souvent laissé peu de place à l’écoute et à l’accueil de nos émotions. Quant à la décharge de l’émotion, c’est-à-dire l’expression de notre colère, de nos peurs, de notre tristesse, elle est mal considérée. Nous avons donc pris l’habitude d’enfouir nos émotions au plus profond de nous, le corps restant sous tension. En parallèle, nous avons développé des stratégies pour éviter de trop ressentir : bloquer la respiration, serrer les mâchoires, éviter le regard, s’hyper-activer, rationnaliser à tout prix, contrôler, oublier, …

La PK permet d’être à l’écoute de nos émotions sans se laisser submerger :  avec bienveillance et sans jugement, accueillir et écouter l’émotion qui est là et ainsi apprendre à combler nos besoins, affirmation de soi, reconnaissance, sécurité, liberté, ... Nous gagnons alors en confiance et en assurance et nous sommes prêts à nous ouvrir différemment au monde, à expérimenter de nouvelles choses.

 

Le corps

Pris dans le train-train quotidien des affaires familiales et professionnelles, nous poursuivons notre chemin, sourds aux signes que nous donne notre corps. Nous pouvons souvent aller très loin jusqu’à ce que nous n’en puissions plus. Les douleurs physiques sont les indicateurs de tensions entre notre corps, notre coeur et notre esprit.

La PK permet d’être à l’écoute de ce corps qui souffre et de faire le lien entre les blocages émotionnels, les croyances et les douleurs physiques.

 

La tête, là où naissent nos pensées

Nous n’en sommes pas toujours conscients, mais notre système de pensées fonctionne sur pilote automatique : il est constamment en action. Tout au long de la journée, il est occupé à expérimenter, observer, analyser, juger, étiqueter, organiser le repas du soir, planifier les prochaines vacances ... Il semble ne pas y avoir de limites à ces pensées qui surviennent automatiquement et sur lesquelles nous n’avons que peu d’emprise. Or nos pensées ont un impact important sur nos émotions. En effet, même si chaque expérience ou situation que nous vivons a un impact direct sur notre monde émotionnel, la plupart du temps, nos émotions résultent d’abord de l’interprétation que nous faisons de la situation : quelles sont mes pensées, mes croyances et mes perceptions dans une situation/relation donnée ?

La PK nous permet de prendre conscience de nos ruminations intérieures et de leur impact sur nos émotions, nos comportements et notre vie.

Elle nous apprend à sortir de ces pensées automatiques négatives et envahissantes : en débranchant le pilote automatique, la PK nous permet de prendre le recul nécessaire et de changer de regard sur la situation/relation. Nous reprenons ainsi les rênes de notre vie pour vivre réellement, en conscience.

 

Prendre soin de l’enfant blessé

L’enfance est la période de nos premières expériences, certaines heureuses, d’autres malheureuses. Les blessures de ces premières années de vie sont rarement prises en considération par l’entourage. L’enfant, habité d’un élan de vie, poursuit son chemin en développant des stratégies de survie et en remisant ces traumatismes dans le domaine de l’inconscient jusqu’au jour où les épreuves de la vie les font remonter à la surface.

La PK nous donne les moyens de devenir les auteurs des changements de notre vie …de la prise de conscience à la reconnaissance de nos zones d’ombre, en passant par les soins apportés aux blessures de l’enfant que nous étions. Prendre soin de nos blessures avec bienveillance est source d’une grande liberté intérieure et d’un regain d’énergie vitale.

Nathalie Allaman