Nathalie Allaman

Psycho-kinésiologie - IMP

Chemins des Coquilles 130

1630 Bulle

079 715 35 20

nathalie.allaman@gmail.com

© 2017 Nathalie Allaman

IMP - Intégration des mouvements primordiaux

          Réflexes archaïques

Les réflexes archaïques constituent le fondement du développement neurologique. Ils sont indispensables au bon développement moteur, émotionnel et cognitif du nourrisson, de l’enfant et de l’adulte.

Que sont les réflexes archaïques (primaires) ?

Ce sont des mouvements involontaires déjà présents chez le foetus. A la naissance, et durant les premiers mois de vie, ils ont un rôle primordial pour la survie du bébé. Au fil des mois, ces réflexes sont inhibés et leur intégration permet l’émergence de mouvements volontaires chez le jeune enfant.

 

Leurs rôles

L'intégration des réflexes permet au bébé de connecter les différentes parties de son système nerveux entre elles pour pouvoir ensuite utiliser tout son potentiel (équilibre, coordination oeil/main, pied, latéralité, apprentissage cognitif, sentiment de sécurité, gestion des émotions...).

 

Des réflexes mal inhibés ... et alors ??

La persistance de certains réflexes primaires entrave le développement des réflexes posturaux et a un impact sur les processus de maturation du cerveau de l’enfant. Voici quelques conséquences de la persistance des réflexes archaïques :

maladresse, mauvaise motricité globale et/ou fine, difficultés d’apprentissage (langage, lecture, écriture), difficultés à rester en place, manque de concentration, impulsivité, agressivité, anxiété, hyper- ou hypo-sensibilité aux bruits, odeurs, luminosité, toucher.

L’IMP : une approche d'intégration des mouvements et des réflexes primaires

L'IMP est une approche d'intégration neuro-sensorielle et moteur qui peut se faire avec des bébés, des enfants, des adultes et des seniors dans le but d’améliorer les compétences :

  • émotionnelles :  émotions (peur, colère, anxiété …), stress, confiance et estime de soi, sentiment de sécurité, centrage, relations aux autres...

  • cognitives : attention, mémorisation, concentration, compréhension, pensée, organisation, scolarité, lecture, écriture, créativité.

  • physiques et posturales : coordination, équilibre, motricité fine et globale, posture, démarche, mobilité due à des troubles neurologiques, développement moteur, conscience du corps, tonus...

En consultation, des tests simples (d’équilibre, de coordination, de fonctionnement visuel) permettent de déterminer si certains réflexes sont toujours présents chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte.

Grâce à une rééducation spécifique composée de stimulations douces et de mouvements simples, les réflexes sont intégrés progressivement en séance.

Des exercices ludiques sont à pratiquer à la maison, notamment avec des sacs de grains et des balles rebondissantes : ils permettent d’améliorer et d’accélérer l’intégration des réflexes. La personne développe alors une meilleure perception de son corps et renforce son sentiment de sécurité physique et affective.

​Un suivi toutes les quatre à cinq semaines permet d’observer l’évolution et l’impact des mouvements au niveau physique, émotionnel, relationnel et cognitif.

Nathalie Allaman